Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2014 7 05 /01 /janvier /2014 18:09

Je comprends, Bobby, vraiment. C’est vrai, quoi ! On a tous besoin, de temps à autre, de relâcher un peu la pression. Tu as eu envie de transformer ton appart en boîte de nuit? C'est tout à fait légitime! Il me semble cependant que tu as oublié un léger détail, une toute petite variable à ton équation. Me permets-tu de t’en faire la remarque ?

 

Pas besoin de répondre, Bobby, c’est une question rhétorique.

 

RHE-TO-RIQUE ! Tu sais, quand tu poses une question mais que tu n’attends pas de réponse ? Bon laisse tomber, je vois que tu es encore rond comme une queue de pelle, contente-toi de m’écouter ça sera plus simple.

 

J’en étais où ?

 

Ah oui. La variable manquante à ton équation. Le fameux « X » à trouver, celui qui nous faisait tous trembler quand on était au collège. Ton X à toi en l’occurrence, le voici le voilà, attention 1, 2, 3 : TU N’ES PAS SEUL AU MONDE C#!§\#&**D !!! TU AS DES P#&#!§ DE VOISINS !!

 

Aaaaah ça fait du bien. Je me sens déjà mieux. S'il-te-plaît ne m'en tiens pas rigueur, je n'ai pas pour habitude d'être cavalière, il fallait que ça sorte.  

 

Tu dis ? « On n’a pas fait tant de bruit que ça ? » Euh, excuse-moi de te demander pardon, Bobby, mais ne te rappelles-tu pas qu’hier vers 3h du matin une charmante jeune femme vêtue d’un pilou pilou rose est venue frapper à ta porte pour te signaler que le volume sonore était un poil trop élevé ? C’était moi, en fait. Si si, je te jure. Il me semble d’ailleurs que peu de temps auparavant, le voisin du dessous est venu te faire cette même remarque. Nom de diou quelle coïncidence!

 

Ce qui m’a semblé fort amusant, c’est que toi et tes copains, plutôt que de vous excuser platement, vous avez tenté une négociation. Des mecs bourrés, qui tiennent à peine debout, qui ont les yeux en trou de pine, et qui tentent d’avoir l’air intelligent en te sortant des expressions comme « C’est pas pour me faire l’avocat du diable mais blablabla», franchement c’est assez savoureux.

 

« Avoir les yeux en trou de pine ? » Dis donc mon Bobby, il va falloir étoffer ton vocabulaire.  

 

Bon évidemment, je ne me suis pas éternisée, j’espère que tu ne l’as pas mal pris. J’ai préféré un lapidaire « Soit vous êtes tous calmés dans 15 min, soit j’appelle les flics » à une négociation sans fin sur le pourquoi du comment « cestpassigravevuquec’estqueladeuxièmefoisqueçaarrive ». Je vous ai aussi suggéré d’aller en boîte plutôt que de foutre le dawa dans un immeuble résidentiel en plein centre-ville. Ce à quoi ta copine a répondu avec une moue dépitée « Ben non en boîte on peut pas y aller ». Pauvre chérie. Elle aurait mérité un oscar.

 

Du coup je me suis dit qu’il fallait que je surenchérisse. Je n’allais tout de même pas me laisser faire. Vous voulez faire dans le pathos ? Ok les gars ! J’ai joué la carte du handicap. Il faut bien que mon autisme me serve à quelque chose de temps en temps. Donc là Bobby je vous ai sorti la totale, en résumé : « J’ai un handicap je suis extrêmement fatigable / on a tous nos contraintes / je reprends le boulot lundi / ayez pitié de moi » Tu ne te souviens pas ? Moi si. Tu ne m’as pas crue. Je l’ai vu dans tes yeux. Tu t’es dit « Elle me raconte des cracks ».

 

Franchement à ce moment-là, si j’avais pu, je vous aurais tous massacrés, toi, tes potes bourrés, et ta copine actrice. Malheureusement je n’étais pas équipée pour. J’ai bien pensé utiliser l’économe mais en termes d’efficacité on a vu mieux. Faudra que j’investisse dans une tronçonneuse.  

 

Bref, voyant que notre conversation ne menait nulle part, je suis rentrée, je me suis recouchée, et j’ai attendu jusqu’à 5h du matin que le voisin du dessous pète un plomb et fasse un esclandre pour que vous arrêtiez vos conneries. Evidemment - on n'en attendait pas moins d'elle - ta copine actrice a tenté une ultime négociation à coups de « Mais moi je veux PARLER avec le monsieur !! » en beuglant dans toute la cage d’escalier, sans grand succès vu qu’un de tes potes bourrés traitait au même moment ledit voisin de « taré ».

Le temps de me rendormir, il devait être approximativement 6h du matin.

 

Tu es désolé ? Non, Bobby, c’est faux, tu t’en fous. Ne fais pas semblant. Si réellement tu en avais quelque chose à carrer, tu aurais fait le nécessaire en temps voulu. Tu t’en fous royalement. C’est dommage, vraiment. Moi tu vois, je n’embête personne, je vis ma petite vie, sagement, et je crois fermement que « La liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres ». C’est old school, c’est rabat-joie, c’est anti-fun, c’est tout ce que tu veux, mais c’est respectueux. Et à mes yeux, c’est tout ce qui compte.
 

Mon Bobby (je peux t’appeler « mon Bobby » ? Allez, soyons fous, on est intimes maintenant, n’oublie pas que tu m’as vue en pyjama), c’est très simple : soit tu arrêtes tes conneries, et on redevient les meilleurs voisins du monde, soit tu recommences et

1°) je harcèle les flics de coups de fil jusqu’à ce qu’ils se déplacent

2°) j’envoie un recommandé à ton propriétaire.

Si ça ne suffit pas, j’irai déposer plainte pour tapage nocturne.

 

Tu dis quoi ? « C’est pas sympa ? » Mais JE ne suis PAS sympa, Bobby. Je suis même très très méchante. Je suis la méchante méchante reine qui sème la terreur au sein de son royaume. Bouuuu.

 

Ben oui Bobby mais tu vois, ma propre survie est plus importante à mes yeux que ton amour de la fête. Quelle égoïste je fais.

 

Allez je tente un compromis. Je te propose un « Vis ma vie » pendant une semaine! Je te prête mon autisme, mon hyper sensibilité au bruit, ma fatigabilité, mon anxiété, et moi je récupère ton goût de la fête et ton QI d’huître. Ça me fera des vacances. On verra comment tu réagiras quand je t’empêcherai de dormir alors que tu accumules de la fatigue depuis des semaines et que tu es censé reprendre le boulot dans les 24h qui suivent (vois-tu, les fêtes de fin d’année pour un autiste c’est pas franchement le Club Med, et les miennes ont été particulièrement éreintantes).

 

« Non merci ? » Je suis déçue, Bobby, je t’imaginais plus joueur que ça.

 

Sans rancune, mon Bobby, et... à la prochaine.

 


 

 

 

 

Image tirée du film "Massacre à la tronçonneuse"

Image tirée du film "Massacre à la tronçonneuse"

Partager cet article

Repost 0
Published by Super Pépette - dans Anecdotes aspie-rantes
commenter cet article

commentaires

Paulina 28/06/2016 19:43

La photo à la fin de l'article m'a fait exploser de rire!! Super article, je m'y reconnais très bien hélas.
Dans le même genre, j'avais une petite voisine qui avait trouvé une méthode géniale contre la voisine qui faisait la fête extrêmement fort : bouteilles cassées, 20 personnes qui beuglent dans un petit appart, musique à fond jusqu'à 5h... Comme les flics ne se déplaçaient pas (à Paris dans le 18e ils avaient autre chose à faire) et que seule, petite, elle ne faisait pas le poids pour leur demander de baisser le volume, elle se levait tôt le lendemain matin pour aller travailler et en passant devant la porte de la voisine bruyante en question, vers 7h du matin alors qu'ils dormaient tous enfin depuis 2 heures à peine, elle laissait un charmant long coup de sonnette amical et strident à souhait. Et ce, tous les matins de la semaine suivante à des heures différentes très tôt le matin.
La voisine n'a plus jamais fait de fête.
Le courrier recommandé est un bon moyen de faire pression si jamais les flics ne réagissent pas dans ce genre de cas. C'est épouvantable à vivre, je vous souhaite beaucoup de courage.

Elleauxailes 28/04/2016 11:15

Quand j'aurais réintégré mon appartement du 7ème étage, quartier résidentiel excentré d'Angoulême, il faudra que je m'attelle à la question de la ventilation de la boulangerie en contrebas. Certes, ils font les meilleurs chaussons aux pommes que je connaisse (et les pithiviers sont excellentissimes), mais leur extracteur est une malédiction qui donne en plein sur ma fenêtre.
Perso, j'aurais appelé les flics.

Alain 07/05/2015 01:19

Pour faire court, je crois parfaitement me reconnaitre dans cette scène. Je suis régulièrement agressé par l'incroyable sans-gêne, quand ce n'est pas la malhonnêteté, des gens. Est-ce causé par mon autisme ? Personnellement, je mets tout en œuvre pour n'être remarqué par personne dans mon voisinage, mais je suis régulièrement agressé par le comportement ce ces chers voisins qui ne pensent qu'à eux, se foutent de tout le monde et qui consciemment ou non vous pourrissent la vie.

Aurélia 25/02/2015 12:02

Je me sent moins seule (et moins folle) en te lisant... Plutot ke de passer pour la folle de service je me penche à la fenêtre prend une grande respiration et la voix et le corp tremblant d'anxiété à devoir m'adresser à groupe de jeunes inconnus sans kils le prennent mal ou se foutent de moi je leur demande de faire moins de bruits pour mes enfants en disant kils pleurent (alors que en fait dorment d'un sommeil de plomb :p). J'ai d'ailleur pris la résolution de déménager et m'isoler à la campagne Kel bohneur!!!!!! Ah oui pardon j'oubliais les formules d'usages Bonjour, je me présente Aurélia 35ans maman de 2 petites terreurs Ema bientot 6 ans et Angel 2ans (tout les 2 avec des "soucis" comportementaux non diagnostiqué mais comme on dit les chiens font pas des chats.... Suite à une suspicion de TSA pour mon petit dernier (1er rdv cmp dans 2 semaines) je me suis renseigné (ou plutot sur informé sur le sujet) jusqu'a découvrir ce chèr Monsieur Asperger... Du coup, de témoignage en témoignage de conférence en conférence blocage informationnel "MAIS CES GENS VIVE COMME MOI!!!!!! TOUT S'EXPLIQUE!!!!!!! Je suis donc en cours de démarche au CRA de Poitier.... Enfin je me sent appartenir à un groupe de personnes existant dans ce monde incompréhensible pour moi.... Merci pour tes initiatives dans l'immédiat je me sent sereine et soulagé de ne plus être seule au monde. @ suivre Bonne continuation et Bon courage dans ce calvaire quotidien......

bouadi 01/11/2014 02:32

Slt je ma pelle massi je suis algerienne je suis aussi malade sa a commencer a lage de15 ans j ai 25 ans j ai peut faire des etudes univercitaire malgurer mon endicappe on geologie j ai apres a connaitre ma maladie grace a ma famille il mon beaucoup aider je connais tous sur sa mais il a un laiger problem ma famille me cache le nom de ma maladie je me suis rouconut cont j ai vue la video sic j arrivais pas a regarder qq dans les yeux et j ai je mal a m exprimer je veut bien integurer votre group pour faire des echange merci

Présentation

  • : Le blog de emoiemoietmoi
  • : émoi émoi et moi... Le blog porte bien son nom! Il est avant tout centré sur...moi, ma petite vie, mes coups de gueule, mes envies. J'essaye d'apporter un certain éclairage sur le syndrome d'Asperger trop méconnu en France. Avec humour, toujours. // Ce blog est protégé par les droits d'auteur. Toute reproduction, diffusion, publication partielle ou totale est interdite sans l'autorisation écrite de l'auteur.
  • Contact

    superpepette.jpeg