Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 09:01

L’été est, à n’en pas douter, la saison de l'année que je préfère. J’ai le sentiment de revivre après avoir hiberné comme une marmotte. Je me surprends à flâner dans les rues de Nantes, à prendre un verre en terrasse, à me gorger de soleil et à sourire à de parfaits inconnus. J’ai envie d’échanger, de profiter, de m’enivrer de cette douceur de vivre. Les journées sont longues et pourtant le temps me manque pour tout voir, tout faire, tout embrasser. Je deviens, après une longue période de disette, une boulimique de la vie.

 

Le soleil n’est pas le seul responsable de ce regain d’énergie. Je suis bien sûr très sensible à la luminosité, et je garde d'ailleurs un souvenir ému de mon passage à Marseille. J’y ai passé 18 mois formidables à profiter de chaque journée d’ensoleillement comme d’un cadeau tombé du ciel. Les goélands, les calanques, la gouaille des marseillais… Marseille est restée dans mon cœur comme le souvenir indélébile d’un amour de jeunesse.     

 

A Nantes en été, non seulement le soleil nous fait l'honneur de sa présence mais les rues se vident. Il y a moins de voitures, moins de bruit, moins de gens, moins d’hystérie. Je peux promener mes chiens tranquillement le matin sans subir les va-et-vient nerveux des parents qui déposent leurs enfants à l’école « Allez dépêche-toi ! On est en retard ! ». Aux heures de pointe, les voitures ne s’agglutinent plus à l’angle de ma rue dans un concert de klaxons. Tout est étrangement calme, en suspens. Et toutes les cellules de mon corps le ressentent. Mon cerveau n’est plus saturé d’informations en permanence. Je suis détendue, lucide, vivante. Je reprends plaisir à faire du sport, à prendre soin de moi. Je me lève d’un bond le matin, prête à profiter de chaque seconde qui s’offre à moi. Plus rien ne me pèse, et tout redevient possible.

 

J’aimerais figer ces instants pour toujours, les capturer, les garder en moi. Que les odeurs de l’été, ses couleurs, sa lumière ne soient pas seulement un vague souvenir lors des rudes journées d’hiver mais une réalité palpable et accessible.

 

Les journées raccourcissent déjà. Dans quelques semaines, les vacanciers seront de retour, la vie reprendra son cours et cette période bénie sera derrière moi. Je vais m’en abreuver jusqu’à plus soif, la laisser me pénétrer par tous les pores de la peau et profiter de chaque instant comme si c’était le dernier.

 

La vie, en été, est un cadeau.

Nuit d'été à Nantes

Nuit d'été à Nantes

Partager cet article

Repost0

commentaires

A
J ai vu les vidéos. Criant de vérité pour moi. Bravo. Continuez. Je commence a suspecter le syndrome chez moi a plus de 30 ans.... Sans certitude... Angoisse sur les horaires, listes, tics (que je masque bien), des amis mais peu avec qui je me sente bien (les bons amis pas de pb sauf peut etre pour nourrir conversation).., j intellectualise pas les comportement: j ai des automatismes je pense...
Répondre
H
Puis-je partager ici, en guise de remerciement pour tout ce que j'ai pu trouver sur ces pages, un texte écrit en plein été, en 2004, il est dans le &quot;mood&quot; comme dirait un cousin anglais, et je ne savais pas à l'époque, que j'étais un poète apprenti et aspie...<br /> <br /> &quot;Parce que c'est l'été...<br /> <br /> L'autre partie de ma personne<br /> Tient tant à ton image<br /> Qu'elle vient souvent pleurer<br /> Penchée sur mon épaule, insatisfaite<br /> Cette pauvre moitié de moi même<br /> Que l'on dira insipide et sans talent<br /> Comme celle qui me reste en somme<br /> Tient tant à ta personne<br /> Qu'il est plus facile de croire en hâte<br /> A l'habitude d'un sentiment refoulé<br /> Aux postures factices de l'éternel jadis<br /> Pourtant il est aussi clair qu'à la source<br /> Que ce sentiment là on ne le ressent<br /> Pas deux fois dans une seule existence<br /> Par manque de robustesse du muscle<br /> Écarlate petit siège de tant d'exaltation<br /> Qu'une plume à dimension humaine ne saura<br /> Retranscrire en aucun cas l'émoi fulgurant<br /> Plaquant au sol la conscience de cette moitié<br /> De moi même tout entier qui continue de t'aimer. &quot;<br /> <br /> Dans l'attente de lire des nouvelles toujours aussi intéressantes....
Répondre
Y
vecu d'aspie hors sujet:<br /> Toutes ces soirées où les NT sont heureux et dansent. Et je lis dans leurs yeux ce bonheur. Et je me dis que moi aussi je devrais éprouver du bonheur, mais en fait je n'éprouve rien, juste un peu de malaise, et cela ajoute à mon malaise, le sentiment de ne pas être à ma place, d'être infiniment étranger. <br /> Aujourd'hui, je sais que je suis aspie et je sais comment mon cerveau marche. Dans ces fêtes, lorsqu'arrive le moment des danses, je pars. Sans regret ni tristesse. Mon cerveau n'éprouve rien, pourquoi me forcer à souffrir? :)
Répondre
J
C'est agréable de te lire heureuse et sans tourment (sans cette arborescence d'idées qui se bousculent et trouvent toutes leur lien de l'une à l'autre). Je te souhaite une belle rentrée, que tu y trouves les derniers rayons de soleil et en profite encore tant qu'il le faut ! (mes diag avancent... sauf que je me retrouve en tournée automnale de tests avec encore 2 rdv jusqu'en octobre... tests psychomot, sociaux cognitifs etc etc et chaque micro séjour devant des défilés de Professeurs spécialisés ... m'épuise... mais enfin ils valident le Haut Potentiel... et commencent à flairer la part d'autisme... qui n'est donc pas reliée à des psychoses, névroses &quot;communes&quot;, éliminées une à une au fil des séances)... amitiés, joy. Et tout bien pour la suite !
Répondre
S
Coucou superpepette...je reviens lire quelques lignes, je me suis éloignée du net ces derniers temps (et je compte encore bien rester loin quelques mois!) et franchemnt, quel bien ça fait!...<br /> je te souhaite un bel été qui dure, et pleins de bonnes choses...à plus tard!! ^_^ bises aspies.
Répondre
S
Coucou!!! Merci d'être venue par ici :) Moi aussi je me tiens très éloignée de facebook, de ma messagerie etc etc. Ça fait un bien fou, en effet. J'espère qu'on aura l'occasion d'ici la fin de l'année. A bientôt des bises!

Présentation

  • : Le blog de emoiemoietmoi
  • : émoi émoi et moi... Le blog porte bien son nom! Il est avant tout centré sur...moi, ma petite vie, mes coups de gueule, mes envies. J'essaye d'apporter un certain éclairage sur le syndrome d'Asperger trop méconnu en France. Avec humour, toujours. // Ce blog est protégé par les droits d'auteur. Toute reproduction, diffusion, publication partielle ou totale est interdite sans l'autorisation écrite de l'auteur.

    superpepette.jpeg