Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2016 1 06 /06 /juin /2016 16:36

Voici venue l'heure de la 7è vidéo. Je réponds à cette fameuse question que l'on me pose souvent : "Mais... Est-ce-qu'on ne serait pas tous un peu autistes?". 

J'espère que ça "parlera" au plus grand nombre... Bon visionnage, n'hésitez pas à partager, liker, commenter itou itou. L'éveil des consciences, c'est maintenant!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marie 04/06/2017 21:28

Bonjour,
Mon ex avec qui j'ai vécu 8 ans a le syndrome d'asperger... enfin j'en ai la conviction puisqu'il n'est pas diagnostiqué et ne le sait pas lui même. Notre couple a commencé a décliné de façon progressive après 3 ans de vie commune heureuse puis est devenue insupportable 2 ans avant notre rupture. Je ne voulais pas le quitter malgré le fait qu'il me délaissait et surtout délaissait notre couple et notre famille (puisque nous avons eu 2 enfants). Les rapports avec ma famille, mes amis étaient compliqués, je l'excusais toujours car lui ne le faisait jamais. Je passais mon temps à minimiser le comportement de mon ex, difficile de tenir face à quelqu'un qui est toujours méprisant devant vos proches et qui semble ne pas avoir d'empathie, d'être autocentré sur lui-même. Il n'a pas de relation amicale car il ne s’intéresse à personne, il ne sait pas tenir une conversation. Je sais que ce sont des termes qui reviennent souvent, c'est pourtant comme ça que je ressens, traduis et vis ce comportement. Ma famille ne sait rien, enfin ma mère m'a parlé d'autisme un jour, je n'en parle pas avec elle mais je sais qu'elle a donc a de forts doutes. Au début mes proches le trouvait timide puis très vite ils l'ont trouvé bizarre ou malpoli et méprisant. Nous nous sommes quittées alors que je l'aimais encore. Je sais, aujourd’hui, que ce n'est pas de sa faute, c'est de la faute de personne d'ailleurs. Je sais que c'est quelqu'un de bien et j'aurais aimé pouvoir faire quelque chose, mais quoi ? J'ai préféré le laissé vivre sa vie comme il le souhaite. Je me suis sentie isolée, impuissante et sans pouvoir avoir de retour de sa part, j'étais face à un mur, car il ne m'entendait pas, ne comprenait pas mes propos et ma détresse.
Mon petit garçon est suivi par un psychomotricien depuis 1 an, j'ai l'impression ne pas rencontrer les bonnes personnes pour son suivi, car aucun diagnostic n'est fait. Je vais me tourner vers une autre structure. C'est difficile de rencontrer des personnes formées, qui savent de quoi on parle. C'est vraiment du pile ou face.
Merci Julie pour vos vidéos. C'est très important pour les autistes mais aussi pour leurs proches qui se font du soucis, qui sont perdus et qui cherchent à comprendre et à s'informer. Merci infiniment, vous étiez là au bon moment dans ma vie.
J'espère que tout va bien pour vous.

Anonyme 38 04/04/2017 12:55

Je suis tout à fait d'accord avec vous Delphine, je crois que c'est le déni, le rejet, l'exclusion qui fait le plus mal pour les personnes avec autisme. :-) et également le refus des politiques et des journalistes à considérer que les personnes avec autisme ne sont pas seulement cela, ils sont aussi des personnes intelligentes qui contribuent à améliorer notre nombre dans toutes sortes de domaine culture, poésie, sciences, art,etc.

DELPHINE 02/04/2017 22:55

Merci beaucoup superpepette. Je suis maman d'un petit garçon de 4 ans qui est en train de passer son évaluation au CRA et pour qui l'autisme n'est pas forcément "visible" aux yeux des autres. Pour protéger mon enfant j'essaie d'expliquer ce qu'il vit au quotidien mais la majorité des gens ne comprennent pas. J'ai souvent des réactions de parents d'enfants qui me disent "Ah oui mais moi, c'est pareil ma fille quand je l'appelle elle répond pas.." ou bien "mais où est-ce qu'on vous a dit ça.., il est pas du tout autiste!!." Je trouve ça très violent aussi en tant que maman car tous les jours je constate les efforts que fait mon enfant pour s'adapter à des situations qui ne sont pas pour lui naturelles, je constate ses problèmes de motricité fine qui l'handicapent, je constate son besoin de règles fixes toujours respectées, sa grande fatigabilité, mais aussi la pugnacité qu'il développe par rapport à certaines situations, sa candeur magnifique. Pour moi dire que ce n'est rien, que les enfants sont comme ça, qu'ils ont tous besoin de règles, qu'ils ont une attention limitée rejoint ce que vous décrivez pour l'autisme chez un adulte dans votre vidéo. Pour moi c'est comme si tous les efforts que fait mon enfant au quotidien étaient niés et j'emploierai même le mot "maltraités" et ça pour une maman ce n'est pas acceptable non plus..; Alors un grand merci à vous qui éclairez les consciences avec tant de clarté, de générosité et d'humour!!!

Catherine Guérard 21/02/2017 20:56

Je voudrais répondre,un peu tard ,à Rose Virgule.
Mon fils a été reconnu THP avec traits autistiques il y a 3 ans.Comme nous avons beaucoup de traits communs et comme je me reconnaissais dans les blogs écrits par des aspergirls,j'ai pris rendez-vous chez un psychologue qui se prétendait capable d'établir un diagnostic en 15 minutes...
J'ai donc eu un entretien avec lui de 15 mn,d'où il est ressorti que j'étais hyper-sensible-émotive-anxieuse,
dépressive et artiste( je suis sculptrice) mais pas autiste puisque je n'étais pas fascinée par le pot rempli de stylos posé sur son bureau(!).
J'ai accepté le verdict et n' y ai plus trop pensé bien que sa méthode fût pour le moins expéditive.
Quelques mois plus tard mon mari m'a suggéré de prendre le train toute seule pour aller chercher notre petite-fille à Paris et là panique totale...cela m'était tout bonnement impossible...malgré ma honte.
J'ai donc pris rendez-vous chez une autre psychologue pour essayer de me défaire enfin de cette anxiété qui m'emprisonne depuis toujours.
Je suis allée la voir pendant six mois et au bout de ces six mois elle m' a dit que j'étais clairement asperger et HP.Je ne lui avais pourtant pas posé la question.
Cela m'a suffit et je n'ai pas eu le courage,à mon âge(65 ans)de faire des démarches auprès du CRA de ma région .
J'ai eu la chance de tomber sur la bonne personne-elle a passé son doctorat au Québec,ceci explique peut-être cela ?
Je souhaite bon courage et bonne chance à toutes les Rose Virgule parce que femmes et d'un âge certain,nous sommes difficiles à détecter...mais c'est possible!

Youpi 21/01/2017 07:43

Questions à nos amis les NTs:
"est-ce qu'on ne seraient pas tous avec une jambe cassée?"
Nan parce que nous les gens sains, il nous arrive d'avoir mal aux jambes, hein.
Nous les gens sains, ils nous arrivent d'avoir du mal à monter les marches.
Ca n'empêche qu'on a pas de jambe cassée. Et que ceux qui ont une jambe cassée souffrent beaucoup plus...

Présentation

  • : Le blog de emoiemoietmoi
  • : émoi émoi et moi... Le blog porte bien son nom! Il est avant tout centré sur...moi, ma petite vie, mes coups de gueule, mes envies. J'essaye d'apporter un certain éclairage sur le syndrome d'Asperger trop méconnu en France. Avec humour, toujours. // Ce blog est protégé par les droits d'auteur. Toute reproduction, diffusion, publication partielle ou totale est interdite sans l'autorisation écrite de l'auteur.
  • Contact

    superpepette.jpeg