Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 14:59

Nous avons reçu au bureau il y a quelques mois ce charmant courrier :

 

 

 

 la-poste.png

 

 

 

 

Nous gérons plusieurs sociétés, des SCI et des SARL. Dans un souci d’efficacité, nous avons choisi il y a deux ans de mettre en place une boîte postale, qui jusqu’à présent fonctionnait parfaitement. Nous recevions tous les matins dans une petite pochette grise estampillée « La Poste » les courriers, en recommandé ou en envoi simple, qui étaient adressés à nos différentes sociétés.

 

Quel luxe. C’était le bon vieux temps.

 

Il s’avère qu’à La Poste, ils ont décidé de corser un peu les choses. Et puis ça casse la routine, ça met un peu de piment, c’est tout à fait stimulant. Ils ont donc été fouiner dans tous les dossiers et ont découvert que le nôtre n’était pas correctement régularisé, qu’il ne rentrait pas dans les cases, qu’il ne respectait pas les procédures, bref, qu’il n’était pas made in La Poste. Je m’explique : quand vous êtes amenés à recevoir du courrier pour différentes sociétés, par exemple la société « Jmlaposte » et la société « « Maipaotankesonfuturconcuren », vous devez absolument déclarer ces deux intitulés auprès de La Poste (ce qui suppose de remplir tout un tas de dossiers en y joignant un kbis de moins de 3 mois, la photocopie de la carte d’identité du gérant, un bilan sanguin complet et un extrait de casier judiciaire. J’exagère à peine.) Sur les 17 sociétés que nous gérons, 16 intitulés n’ont pas été déclarées. Du jour au lendemain, tous les recommandés qui nous étaient envoyés pour ces 16 sociétés se sont donc retrouvés bloqués par La Poste.

 

Un peu dépassée par les évènements, je décroche mon téléphone et j’appelle Mme Tumenkikine. Mme Tumenkikine travaille au service des dossiers de société, qui nous intéresse tout particulièrement dans ce cas précis et dont le numéro figure sur le courrier que nous avons reçu. Elle m’explique poliment la situation, en me disant que de nouvelles règles très strictes doivent désormais être appliquées à La Poste, que nous devons absolument régulariser notre dossier au plus vite et qu’elle ne peut rien faire pour nous. Je suis sidérée. Je lui explique que ça fait deux ans que ça fonctionne parfaitement, seulement 5 minutes qu’ils ont découvert le pot aux roses, et qu’ils auraient pu nous laisser au moins quelques semaines de battement pour nous donner le temps de nous retourner et de mettre à jour notre dossier. « Ah bah non ça fait déjà deux ans que vous êtes en situation d’irrégularité. » Situation d’irrégularité. La sentence est tombée. J’ai l’impression d’être une sans papier, ça fait tout drôle. Dites madame, vous croyez que qu’on va devoir nettoyer l’entreprise au kärcher ou pas ?

 

Bon, restons zens. 16 sociétés à mettre à jour, c’est simplement 16 dossiers à remplir, autant de kbis à commander (ah oui, car on ne peut pas les télécharger sur le site du Greffe, il leur faut des originaux avec le tampon qui va bien), 16 photocopies de la carte d’identité du gérant (car même si c’est la même personne à chaque fois, « c’est mieux d’en avoir une dans chaque dossier »). Je remplis les dossiers. J’y passe trois heures. Et je pars à La Poste, les dossiers sous le bras, assez fière de moi, pendant ma pause déjeuner. Erreur. Il est 12h15, et évidemment au service des sociétés il n’y a plus personne, car il faut venir entre 10h et 12h. Non, l’après-midi c’est pas possible, c’est partie de belote pour tout le monde. Je repars. Je reviens le lendemain à 11h. Mme Tumenkikine m’accueille. On parcourt les dossiers. « Pourquoi l’adresse du siège est différente de l’adresse d’envoi des courriers ? Ça ne va pas du tout, ça ». Gloups. Mince, dis donc, c’est embêtant, personne ne m’avait dit qu’il fallait que l’adresse du siège soit la même que l’adresse d’envoi du courrier. Donc sur les 16 sociétés, 12 ne sont pas made in La Poste. Cette charmante dame me rassure « Mais c’est rien, il suffit de changer le siège social de vos sociétés ». Hmm. Ça dépend des statuts, chère madame, mais pour certaines sociétés il va falloir convoquer une Assemblée Générale Extraordinaire (envoi d’un recommandé aux 20 associés de chaque société, délai légal de 15 jours, tenue de l’AG, rédaction du PV, envoi aux associés, et transmission au Greffe pour enregistrement) C’est une usine à gaz. Mme Tumenkikine n’a pas l’air contente, elle est contrariée que ça soit si compliqué chez nous. J’ai envie de lui répondre que c’est le camembert qui dit au maroilles « tu pues », mais je me retiens.

 

De retour au bureau, je commence à me dire que la solution la plus simple (et la plus rapide, car en attendant tous les recommandés sont bloqués et l'urgence commence à se faire sentir) serait peut-être d’annuler purement et simplement la boîte postale. J’appelle le service clients de La Poste. Je leur explique notre situation, en précisant bien que nous avons un contrat « affranchigo » (La Poste affranchit notre courrier pour nous) et un contrat de collecte (la petite pochette du matin dans laquelle on nous amène notre courrier entrant et la petite pochette du soir dans laquelle on récolte notre courrier sortant). Nous ne souhaitons pas que l’annulation de la boîte postale remette en question ces deux services qui nous sont utiles. Heureusement, le service clients de La Poste me rassure, ce sont trois choses indépendantes.

 

Le jour-même, j’envoie un courrier en RAR au service des sociétés, adressé à Mme Tumenkikine en personne, pour annuler la boîte postale. Mme Tumenkikine m’appelle. On ne peut pas annuler la boîte postale. Ben non, ça serait trop facile ! Je retourne à La Poste. Mme Tumenkikine m’attend avec son stagiaire et le responsable des boîtes postales. Attention, ça ne rigole plus, l’heure est grave et les mines sombres. Ils m’expliquent que contrairement à ce qu’a pu me dire le service clients, on ne peut bénéficier de la collecte du courrier sans la boîte postale, et que de toutes façons on ne peut annuler une boîte postale qui n’est pas à jour, qu’il faut d’abord la mettre à jour pour pouvoir ensuite l’annuler. Le tout avec un air très solennel, et force hochements de tête. Et Mme Tumenkikine de rajouter « Oui, c’est logique ». J’ai juste envie de leur faire bouffer leurs 16 dossiers et de partir pour une retraite spirituelle en Dordogne. Il paraît qu'au Carmel du Sacré Coeur on s'éclate bien.

 

De guerre lasse, la procédure est lancée. On demande à notre expert-comptable de préparer la paperasse pour procéder au changement de siège social. En attendant, on continue à recevoir des courriers de La Poste nous informant que des recommandés sont bloqués, il en arrive chaque jour de nouveaux. Mme Tumenkikine, dans un élan de bonté, m’avait proposé de la prévenir pour qu’elle puisse mettre de côté les recommandés et nous les garder au-delà du délai de 15 jours normalement en vigueur. Je lui envoie donc un mail pour la prévenir, puis deux, puis trois. D’autant qu’un des recommandés a été bloqué sans raison valable : il s’agissait d’une société « en règle », simplement au lieu d’écrire « Agence Trucmuchbidule» l’expéditeur avait écrit « Cabinet d’affaires Muchbidule ». Evidemment, Mme Tumenkikine ne répond pas à mon mail. Il faut dire que la belote, c’est très prenant.

 

Je l’appelle. A force, je connais son numéro par cœur. « Bah si le nom c’est « Agence Trucmuchbidule », on ne peut pas vous remettre un recommandé qui n’est pas précisément à ce nom-là ! « Cabinet d’affaires Muchbidule » ça n’a rien à voir. Et puis je ne fonctionne pas par mail, ça ne marche jamais les mails je n’aime pas ça, si vous voulez que je prenne connaissance de votre demande il faut m’appeler ou m’envoyer un courrier ». MAIS PUTAINDEBORDELDEMERDE TU TE FOUS DE MA GUEULE ?? Là je ne me suis pas privée de lui dire que c’était aberrant, qu’il était évident que le recommandé nous était destiné (il n’y a pas 36 « Cabinets d’affaires Muchbidule » à l’adresse indiquée, il n’y en a qu’un !), et qu’il fallait peut-être penser à sortir de l’âge de pierre. Le tout ponctué d’un raccrochage au nez dans les normes, lui ! Inutile mais fort plaisant.

 

Le surlendemain, on recevait un nouveau courrier de La Poste, nous informant que la SEULE société déclarée en boîte postale qui était jusque-là en règle (1 sur 17…), ne l’était en fait pas, et qu’il fallait remplir un dossier pour celle-ci aussi. En sachant que cette société est l’intitulé principal de la boîte postale, que le contrat qui nous lie à La Poste est à ce nom (c’est donc un non-sens total), et que tous les autres intitulés y sont rattachés. Grosso merdo, si l’intitulé principal n’est pas en règle, aucun autre ne peut l’être, on aura beau remplir 16 dossiers, demander 30 extraits Kbis, être anémié à force de faire des prises de sang, ça ne sert à rien, tout s’effondre comme un château de cartes.

 

Quand j’ai raconté cette histoire à mon ami, grand philosophe, il a eu la réaction suivante : « Il n’y a rien de pire que les fonctionnaires zélés. Car non seulement ils appliquent des directives débiles, mais en plus ils mettent un point d’honneur à le faire parfaitement. »

 

Mme Tumenkikine, j’ai l’honneur de vous remettre la palme d’or du fonctionnaire zélé parfaitement débile.

 

Quant à moi je file, les Carmélites m'attendent.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by emoiemoietmoi - dans Travail
commenter cet article

commentaires

Elleauxailes 08/04/2016 22:21

C’est le camembert qui dit au maroilles « tu pues »... J'adore!
Moi c'est avec la Banque Postale que j'ai des soucis... paske Mme Konseyerefinancièredemesgonades elle a pas bien remplit le dossier le 15 décembre 2015, aujourd'hui encore, début avril 2016, je n'ai pas de possibilité d'accès à mon compte courant...
Mais aussi avec le facteur, paske y faut grimper la cote pour aller sonner et c'est trop loin pour le recommandé... et pis il est handicapé du stylo, vu qu'il remplit même pas les avis de passage!!!

Laurent 13/01/2014 19:09

Les douzes travaux d'Asterix - La maison qui rend fou...

Encore une boîte qui s'étonnera, le jour de la libéralisation du marché de perdre en quelques semaines d'énormes parts de marchés, alors ils inventeront toute sortes de produits "différents" au lieu de tout simplement faire ce que tout le monde attend, simplifier le bazar !!! Je ne saurai pas bosser dans la paperasse, c'est bourré de choses insensées, illogiques, de personnes bornées...

bidouille 13/12/2013 13:57

he ben , chui bien contente de pas bosser a la logistique soudainement....

c 05/01/2013 05:41

Et oui dans la vie il y des règles ...

m 04/01/2013 05:37

"C'est en faisant n'importe quoi qu'on devient n'importe qui."

Thomas 03/06/2015 21:38

sais tu que c'est un "proverbe" qui vient de Rémi Gaillard ?
http://www.dailymotion.com/nqtv

j'ai rien contre ce bonhomme, mais je trouve cette formule pas utilisée de façon appropriée, surtout si "n'importe qui" ca veut dire qqn d'assez banal (comme si on tirait au sort "n'importe qui")

(mais peut être que je ne comprend pas ce qu'il y a à comprendre)

emoiemoietmoi 04/01/2013 21:23



;) bien dit



Présentation

  • : Le blog de emoiemoietmoi
  • : émoi émoi et moi... Le blog porte bien son nom! Il est avant tout centré sur...moi, ma petite vie, mes coups de gueule, mes envies. J'essaye d'apporter un certain éclairage sur le syndrome d'Asperger trop méconnu en France. Avec humour, toujours. // Ce blog est protégé par les droits d'auteur. Toute reproduction, diffusion, publication partielle ou totale est interdite sans l'autorisation écrite de l'auteur.
  • Contact

    superpepette.jpeg