Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 09:59

La poignée de main est franche et le sourire chaleureux. L’impression que j’ai eue au téléphone se confirme, cet homme-là est agréable et sait vous mettre en confiance. En même temps, pour un médium, ça peut toujours servir.

 

 

Parce que oui, j’aurais dû commencer par là, j’ai été voir un voyant, je l’avoue ! Que voulez-vous, on ne se refait pas, ma curiosité me titillait depuis un moment déjà. J’ai donc pris rendez-vous, après m’être soigneusement renseignée, chez un voyant qui a très bonne presse et est, aux dires de ses « consultants », compétent. Je me suis dit que dans le meilleur des cas, ça pouvait me permettre d’avoir quelques pistes sur mon avenir (ça serait dommage de s’en priver !) et que dans le pire des cas, j’aurais un bon sujet d’article pour mon blog…

 

 

J’arrive donc, avec ma curiosité en bandoulière, mon ouverture d’esprit en écharpe, et mon esprit critique soigneusement tapi au fond de ma poche. Il y est bien au chaud, mais à disposition quand même en cas de besoin. Monsieur le Médium me fait patienter un moment dans sa « salle d’attente ». Il s’agit en fait d’un coin aménagé au beau milieu de sa cuisine avec une table, une chaise et deux magazines tout écornés. Et Monsieur le Médium de me dire, d’une façon un peu pompeuse : « Je vous ai préparé quelques magazines ». Avouez qu’il a un sacré sens du service. Ou du commerce, à vous de voir.

 

 

L’isolation phonique n’étant pas au top, mes oreilles parviennent à saisir quelques bribes de la consultation ayant cours dans la pièce à côté. Et puis c’est nettement plus intéressant que « Elle et décoration ». Sa consultante a l’air d’y croire dur comme fer, elle le relance, lui pose des questions. Il y répond sans hésiter, la conversation semble naturelle. De mon côté, je profite de ces quelques instants pour m’auto-coacher : je suis bien décidée à ne lui donner aucune information, à ne laisser transparaître aucune émotion sur mon visage (dur dur, on lit en moi comme en un livre ouvert), et à ne pas le laisser me tirer les vers du nez.

 

Mon tour arrive. Nous nous installons dans son salon. Son appartement est vraiment agréable, la déco est soignée, il n’y a rien de « bizarre » ou d’ésotérique. J’imaginais une déco un peu étouffante, avec des tentures, des lumières diffuses, des amulettes, des pendules et des minéraux un peu partout… Les clichés ont la vie dure ! Lui-même est très loin de l’image que l’on peut avoir d’un voyant, il est jeune (la quarantaine), avenant, porte un jean et un pull. Bref, bien dans son temps et dans ses baskets.

 

Il me demande mes prénoms de naissance et ma date de naissance. Il les note et commence à agiter son pendule au-dessus de la photo de sa grand-mère. Étrange. Il m’explique qu’il communique avec elle depuis l’au-delà, qu’elle avait le don lorsqu’elle était en vie. Il me dit également qu’il est médium, ce qui veut dire qu’il fonctionne par flashs, et qu’il ne tire les cartes que dans un second temps « car sinon c’est de l’interprétation humaine et je ne veux pas de ça ». Il pourrait tout autant lire l’avenir dans le marc de café, ça me ferait le même effet. Tout cela est très surréaliste, évidemment.

 

Vont suivre les 5 minutes les plus hallucinantes de ma vie. Il me dit :

 

« Je vois des études, une reprise d’études peut-être ? » J’acquiesce, sans lui donner plus d’informations. « Je vois le chiffre « 2 », c’est en deux ans ? C’est la deuxième année ? » Je lui explique que j’intègre directement en 2è année de licence, sans lui donner plus d’indications. «Je vois un trouble alimentaire » Je réponds que non merci, tout va très bien ! Il insiste, sûr de lui. J’ose un timide « Je suis végétarienne », il me confirme que ça rentre dans ce qu’il appelle les « troubles alimentaires » et autres régimes alimentaires spécifiques. « Je vois des études de droit et de commerce ». J’ai fait en effet une année de droit « pour du beurre » suivie par 5 années d’école de commerce. « Je vois un T2, vous vivez avec votre ami ? » Je confirme. Il me demande son prénom et sa date de naissance et me dit à son sujet : « Il a une double personnalité, il est à la fois très doux, très calme, mais aussi très ambitieux, il ne vit que pour les challenges. Et il aime la mer, cet homme-là ». Là encore, il a tout bon. Il continue sur sa lancée : « Vous écrivez, non ? Vous avez un blog ? » Je confirme.

 

Autant dire que je suis bluffée. Visions ? Déductions ? Peu importe, ça marche. Mais à partir de là, tout va partir en cacahuètes. Il me dit pêle-mêle que je ne suis plus amoureuse de mon ami, mais que je n’ai pas le courage de le quitter. Je ne réagis pas. Qui ne dit mot consent, il poursuit donc sur sa lancée et affirme que je l’ai trompé. « Euh…non ! » « Ah, si, elle me dit que vous l’avez trompé ». « Et bien elle se trompe, Mamie Mougeot, là ! » « Alors vous allez le tromper, en octobre. » Face à la gravité de ces propos, je m’autorise à réagir en lui disant que ça ne serait pas très glorieux de ma part. Il me dit également que je vais le quitter en novembre.

 

Inutile de préciser qu’en cet instant, je sens mon esprit critique qui commence à me démanger sérieusement…

 

Il enchaîne avec mes parents, qu’il va rhabiller pour l’hiver. Nous ne nous entendons pas, ils ne me soutiennent pas, et ma mère est très froide avec moi. Et vlan. Heureusement pour moi, la réalité est à l’opposé de ce qu’il affirme. Quant à ma sœur, elle est triste dans son couple, sans pour autant envisager une séparation. Il prédit un enfant pour 2018 (ils sont mariés, amoureux depuis 10 ans, et ont déjà 3 enfants). Elle a été déçue par une amie à elle, ce qui l’a poussée à faire le vide autour d’elle, elle est très seule (ma sœur est HYPER sociable, elle a une bande de copines très soudée qu’elle voit tout le temps) Il n’arrive pas à déterminer dans quel secteur d’activité je vais reprendre mes études, je dois donc lui dire qu’il s’agit de la psychologie.

 

Et là, le clou du spectacle : « Ah oui, je vois que vous allez réussir vos études, car vous êtes tenace, et vous allez atteindre votre objectif, puisque vous allez devenir médecin, vous allez être assermentée. C’est le serment d’Hippocrate. » Je crains d’avoir mal entendu. Une telle boulette, ça serait trop beau ! Je lui demande de répéter. « Bah oui ! Pour les médecins, c’est le serment d’Hippocrate, non ? » Je décèle une pointe d’agacement dans sa voix. Pffff quelle greluche inculte celle-là, elle ne regarde pas Dr House ou quoi ? Comment vous dire Monsieur le Médium que là n’est pas le problème et que le pauvre Hippocrate doit se retourner dans sa tombe… UN PSYCHOLOGUE N’EST PAS MÉDECIN ! Bouaaaaaa ah ah ah ah ah! Je me fends la poire intérieurement. Qu’est-ce qu’on s’amuse ici, je resterais bien pour prendre le thé, moi.  Évidemment, je m’abstiens de tout commentaire, mais mon esprit critique, lui, est opérationnel et tout ragaillardi.

 

 « Votre blog va vous permettre de vous faire remarquer, dans quelques années vous serez payée à la ligne pour écrire dans un magazine ou dans un journal, probablement dans la mode ». Pourquoi pas, on peut toujours rêver. Mais quand on sait que mon inspiration fashion du jour consiste à coordonner la couleur de ma ceinture à celle de mes chaussures, on est en droit d’en douter.

 

« Toutes vos copines sont à Nantes, vous devez faire le tri » Je n’ai quasiment pas de copines à Nantes, elles sont toutes dans d’autres villes voire d’autres pays ! Quant à faire le tri…il ne resterait plus grand monde.

 

Il me dit également que je suis très urbaine, que j’adore les grandes villes. (Je les déteste, c’est viscéral). Il me dit que suite à mes études je vais passer des concours et devenir fonctionnaire pour la DDASS en région parisienne. Je vais passer par une longue période de célibat (sympa) et rencontrer « le bon » en 2018-2019, ce sera un ingénieur en informatique qui porte des lunettes, danse la salsa, est végétalien, travaille pour Peugeot-Citroën, et a deux filles qui auront 12-13 ans. La description a le mérite d’être précise ! Là je me permets d’intervenir en lui disant que ça m’étonnerait, puisque j’ai déjà vécu une situation similaire et j’ai toujours dit que PLUS JAMAIS je ne partagerais ma vie avec un homme ayant des enfants. Il confirme « Vous n’aurez pas d’enfant à vous, mais je vois très clairement qu’il a deux filles ». Il me dit aussi que notre relation sera« intéressante » mais aussi pleine de frictions. Etant donné que je déteste les conflits, je ne vois pas trop comment une telle relation pourrait être « intéressante » pour moi. Seuls points positifs à ce tableau très noir : je vais beaucoup voyager, notamment en Asie du Sud-Est, et je deviendrai enfin propriétaire en 2018-2019. (pas de bol, je le suis déjà, mais ça il pouvait difficilement le deviner vu mon jeune âge).

 

Par contre, il n’a pas « vu » que j’avais eu un gros coup de fatigue tout récemment, que je travaillais avec mon père (ce qui est suffisamment rare pour être mentionné), que j’adorais les chats (il est certain que ce sera un axe de ma vie très fort ces prochaines années, puisque ça l’est déjà aujourd’hui), et que j’avais aussi un frère ! Entre autres.

 

Je sens qu’à la fin de la consultation, il commence à gigoter sur sa chaise. Mon silence et ma retenue le mettent sans doute un peu mal à l’aise. Il a envie que cette consultation se termine, pas besoin d’être médium pour s’en rendre compte !

 

Je repars, un peu chamboulée par cette expérience. Les premières minutes ont été surprenantes, je pense qu’il n’est pas impossible qu’il ait eu quelques flashs ou qu’il ait « senti » certaines choses. Par contre il est évident que le reste du temps, il invente, brode, essaye de déduire en fonction de votre allure, de vos gestes, de vos réactions (ça dure une heure, il faut bien la remplir !). C’est extrêmement dangereux et totalement irresponsable. Une personne un peu fragile ou influençable ressortira de ce rendez-vous complètement démoralisée (Je déteste Paris, je détesterais quitter Nantes, je détesterais être fonctionnaire, je détesterais vivre avec les enfants d’un autre, et pourtant à l’entendre c’est ce qui m’attend !), et avec des questions qui n’ont pas lieu d’être (Mon amoureux, je l’aime, mais bon peut-être qu’en effet entre nous ça va moins bien depuis quelques temps ? Et mes parents, peut-être qu’ils me soutiennent moins qu’ils le devraient ? Et ma sœur, je n’ai rien vu venir, est-ce-qu’elle est heureuse dans son couple ?)

 

J’ai du mal à comprendre comment on peut décemment agir de la sorte. Je n’ose imaginer le nombre de personnes qui ressortent de là en ayant l’impression d’avoir eu de réelles réponses à leurs questions, et qui vont faire des choix de vie qu’ils n’auraient peut-être jamais imaginé faire s’ils n’avaient pas croisé la route de ce soi-disant médium.

 

En tout cas depuis ce rendez-vous, je me sens très inspirée. J’ai eu quelques visions de mon cru au sujet de Monsieur le Médium, laissez-moi vous en faire part :

 

Il est amoureux de sa mamie et ne s’est jamais remis de son décès, ce qui a causé une homosexualité refoulée. Il a toujours rêvé de présenter la météo à la télé mais à défaut il se contente de faire la pluie et le beau temps pour le commun des mortels. En 2018-2019 il va tomber amoureux d’un Eduardo qui est plombier, porte des slips en peau de chameau, a un chien qui s’appelle Marcel et qui a des problèmes d’incontinence (le chien, hein, pas Eduardo), et ils vont vivre ensemble une folle passion faite de hauts et de bas puisque Eduardo est bisexuel et est aussi amoureux de Natasha, une Russe plantureuse à tendance suicidaire. Mais bon, dans l’ensemble, ça sera une relation très intéressante. Oh, et puis, une dernière chose : attention aux problèmes d’hémorroïdes, parce qu’à force de rester assis toute la journée, ça peut finir par picoter… Voilà, longue vie à vous et bon courage. Ca fera 60 euros.

 

Et oui, ça t'en bouche un coin, moi aussi je communique avec un Esprit... c'est mon esprit critique, pardi!  

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by emoiemoietmoi - dans Anecdotes aspie-rantes
commenter cet article

commentaires

Hydrargyrum 16/06/2016 22:05

Pour la première partie, j'explique : ce genre de personnes y vont bien dans le vague et dans les généralités et, très souvent, ça fait mouche.
Tu t'es laissée berner =P

Elleauxailes 12/04/2016 09:04

Je plussoie Aline.
Fascinée que je suis par les pré-sciences (des choses qui existent mais qu'on ne sait pas expliquer), je sais depuis longtemps que la plupart des "médiums", chamans, sorciers, magnétiseurs et autres, les vrais (ça dépend de là où on se trouve, de la discipline exercée...), ne réclament rien en échange de leurs bon services. Certains reçoivent, parce qu'ils sont dans la misère, d'autres refusent très sincèrement les dons et autres.
Et quelques uns ont des dons, mais décident de surfer sur la vague.
J'ai un grand respect pour la première catégorie et aucun pour la seconde.

Aline 19/07/2012 21:53

Je suis voyante, enfin, en amateur pas en pro comme ton bonhomme! xD Et je dois dire: nan, mais quel culot d'annoncer les évènements comme ça, je suis choquée! oO
Les "vous avez/ aller tromper", "vous allez quitte", ect, ça se dit pas ce genre de chose! Ou alors pas comme ça, un peu de tact bon sang xD.
Il devrait apprendre à communiquer, il risque de perdre sa clientèle. ^^'

emoiemoietmoi 20/07/2012 18:15



Merci de ton commentaire Aline! Oui je dois dire que c'est assez choquant, de toutes façons dans la voyance il y a à boire et à manger, c'est bien connu... Mais je dois dire que je ne suis pas
prête de réitérer l'expérience! Ca m'a refroidie bien comme il faut



Présentation

  • : Le blog de emoiemoietmoi
  • : émoi émoi et moi... Le blog porte bien son nom! Il est avant tout centré sur...moi, ma petite vie, mes coups de gueule, mes envies. J'essaye d'apporter un certain éclairage sur le syndrome d'Asperger trop méconnu en France. Avec humour, toujours. // Ce blog est protégé par les droits d'auteur. Toute reproduction, diffusion, publication partielle ou totale est interdite sans l'autorisation écrite de l'auteur.
  • Contact

    superpepette.jpeg